CUT

Cut, 2019

Installation vidéo sur 2 écrans verticaux + tapis de confettis

Oeuvre présentée lors de l'exposition collective des membre de l'Atelier Tramway au Musée du Papier Peint de Mézières (FR)

Le papier peint est bien plus qu'un élément d'ornement. Sa structure composée de motifs répétitifs invite à la rêverie ; il est tantôt le support de courts récits dessinés ou de fantasmes d'horizons lointains. Laurie Vannaz se saisit de ce constat et choisit de produire à son tour une nouvelle narration dans cette bâtisse chargée d'histoire(s) et désormais inhabitée. Dans le cadre de l'exposition collective « La Vie de Château », elle envisage ce lieu comme un espace scénographique et construit une fiction autour du papier peint qui se transforme pour devenir confettis. Volatiles et éphémères, ceux-ci permettent de magnifier un lieu ou un événement puis viennent vite se glisser dans les interstices de la mémoire. L'oeuvre joue sur le contraste entre le principe de conservation et l'esthétique de la destruction d'un matériau fragile comme le papier. Pour un temps, l'installation vidéo et sculpturale amènera une dimension poétique et narrative, puis disparaîtra. Le papier peint, témoin des événements et de l'histoire, lui, restera encore longtemps.

 

Dans la Chambre du Domestique, le papier peint est issu de plusieurs fragments juxtaposés. Il est détérioré et déchiré à certains endroits. L'oeuvre reprend ce papier peint et le présente sous la forme d'un tapis de confettis pour la Chambre aux Arabesques. Accompagnant cette sculpture, une vidéo montre un personnage assis au sol en train de perforer machinalement du papier à la main... L'absurdité de cette scène laisse peu à peu la place à la fascination pour l'apparente futilité de ce matériau.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now